Blog François Brousse

Catégories

Catégories

Pensée divine

Catholicisme et marxisme se ressemblent comme deux jumeaux ennemis. Ils craignent également l’individualisme, l’esprit critique, l’imagination. Ils émondent l’arbre humain de ses plus beaux rameaux, et, comme la vie se révolte contre leur dictature, ils la jettent dans l’horreur des bûchers ou des camps de concentration. Mais l’homme finit toujours par triompher. Il s’épanouira dans sa totalité véritable, après avoir brisé ces deux masques du despotisme éternel.

lire plus

Quel est ce secret ?

Réponse

Ce secret ne se révèle qu’à une seule personne, à plusieurs personnes c’est aussi possible, mais individuellement. Jamais un véritable secret n’est donné collectivement. C’est d’ailleurs pourquoi la plupart de ceux qui prétendent donner des initiations collectives se trompent ! On ne donne jamais d’initiations collectives. Une initiation collective est toujours une fausse initiation. Tous ceux que j’ai pu consulter après des initiations collectives m’ont révélé ce que je savais déjà, c’est que par la suite ils sont retombés très facilement dans le monde.

lire plus

Lettre d’information – Mars 2022

Lettre mensuelle – Mars 2022

Thème du mois : LÊTRE INDIVIDUEL

L’État, la religion, le parti, la patrie, la science, idoles aux têtes de feu, mais pleines de fumée. La seule réalité vivante et concrète, c’est l’individu, marchant libre dans la lumière.
Centre solaire, autour duquel tout doit graviter.

François Brousse

Revue BMP, N°154, mai 1997

lire plus

Cavalier

Extrait

Le cavalier de la misère
Chemine dans les champs meurtris
Son cœur plein de sanglots se serre
Devant tant de souhaits flétris.

Ils sont toujours inaccessibles
Les espoirs de l’humanité.
Tous les amants de l’impossible
S’en retournent épouvantés.

lire plus

Colombes et vautours

Extrait

Je ne me souviens plus du sonnet de Hugo,
Tant pis je vais en construire d’une autre manière.
Je récite des vers près des femmes altières
Qui me couvent parfois d’un bel œil indigo.

Ainsi qu’un coq lascif essayant son ergot,
Je les caresse de maximes primesautières,
Et plus d’une souvent jette de ses paupières
Un regard prometteur qui flatte mon ego.

lire plus

La Lumière primordiale

Extrait

Le soleil des soleils est au centre de notre univers–bulle. Il faut trouver autour de lui des milliers de galaxies avec chacune des milliards de soleils environnés d’un cortège de planètes. La lumière du soleil des soleils est la lumière kundalinique, on peut considérer l’univers-bulle comme un être vivant, cela en est un. Il y a une épine dorsale le long de laquelle montent et descendent les forces lumineuses de notre cosmos.
Le soleil des soleils est l’épine dorsale du cosmos. Il est environné d’une lumière prodigieuse composée de deux courants, l’un montant et l’autre descendant, se mêlant autour d’un axe.

lire plus

La Grande Année cosmique

Extrait

L’espace rectiligne est infini. Il s’étend dans toutes les directions. Il n’y a ni commencement ni fin, et après l’infini, l’infini recommence. Mais, au milieu de cet océan infini d’espace rectiligne, se forment des espaces curvilignes. L’espace s’incurve, et en s’incurvant, il donne naissance à ce que l’on pourrait appeler le temps et l’énergie ; le temps, l’énergie et l’espace donnent naissance à la matière, et à ce moment-là, se forment des milliards et des milliards de mondes, des milliards et des milliards de galaxies, et nous avons affaire à un univers-bulle.

lire plus

Lettre d’information – Février 2022

Lettre mensuelle – Février 2022

Thème du mois : L’UNIVERS-BULLE

Le Soleil des soleils est au centre de l’univers-bulle. C’est autour de lui que gravitent des milliards et des milliards et des milliards et des milliards de systèmes solaires et de galaxies. Il représente le centre originel.

François Brousse

Entretien, Revue BMP, N°176-177, mai-juin 1999

lire plus

Pensée divine

Extrait

Pour certaines âmes géniales existe une gradation, une montée vers Dieu, un arc en ciel de métamorphoses :

 L’homme supérieur devient, après sa mort, l’âme d’un peuple dont il féconde les destinées.
 Puis l’âme d’une religion, le dieu protégeant des millions de fidèles.
 Puis l’âme de l’humanité dans son ensemble, le Grand Être humain d’Auguste Comte.
 Puis l’âme frissonnante de la Terre. Dès ce moment, qui peut durer des millénaires, l’homme planétaire ira dans d’autres planètes, comme gouverneur occulte, pour accélérer leur évolution.

lire plus

Petite science

Extrait

La science actuelle donne
Un triste tableau du cosmos
Je pense qu’il y a maldonne,
Je suis un chien qui ronge un os.

De dix millions de galaxies
Elle compose l’univers.
Ce petit nombre m’asphyxie,
Le ciel réel va de travers

lire plus

Évasion

ÉVASION

La respiration des forêts fabuleuses
Emplit les lointains de mon cœur,
Mes sandales d’argent foulant les nébuleuses,
Mon ombre créatrice incendie les hauteurs.

Pourtant je porte en moi, dans mon cerveau qui gronde,
Le lézard au souffle de feu…
Ô soleil, ô cosmos, ô barrière des mondes,
N’arrêtez pas mon âme amoureuse de Dieu !

lire plus

Les destinées de la cinquième race

Extrait

Le Krita Yuga ne dure qu’un million sept cent vingt-huit mille années. C’est la splendeur divine. Le Treta Yuga dure moins encore : à peine un million deux cent quatre-vingt-seize mille années. C’est la splendeur céleste. Le Dvapara¬ Yuga s’amincit toujours : il passe en huit cent soixante-¬quatre mille années. C’est la splendeur humaine. Mais le Kali Yuga, le dernier âge, se contente de quatre cent tren¬te-deux mille années. C’est le règne des démons.

lire plus

Lettre d’information – Janvier 2022

Lettre mensuelle – Janvier 2022

Thème du mois : LE KALI YUGA

Nous vivons actuellement dans l’âge de fer, que les hindous appel­lent aussi le Kali Yuga, et qui a commencé approximati­vement avec la période de Krishna, vers 3100 av. J.‑C. Nous assistons, en quoi il est intéressant de connaître les grands cycles, au dernier couchant de l’humanité. La civilisation actuelle touche à sa fin. Elle disparaîtra soit en se transformant, ce que j’espère, soit en étant détruite dans une effroyable catastrophe thermonucléaire, ce que je crains. […]

François Brousse

L’Astrosophie ou la Science divine des étoiles, Paris, Éd. Dervy-Livres, 1989, p. 19

lire plus

En quoi le Kali Yuga est-il nécessaire à l’Évolution ?

Réponse

Étant donné que nous sommes dans le Kali Yuga, demain est pire qu’aujourd’hui et, après demain pire que demain. C’est à dire que tout va de mal en pis jusqu’au moment où cela ira tellement mal que la Terre disparaîtra. Et si ce n’est pas la Terre, ce sera l’espèce humaine, le genre humain qui semble condamné à la disparition et qui s’effacera vers 2015 à moins que, d’ici là, ne surgissent des prophètes, des avatars et des messies. Il faudrait qu’il y en ait une certaine quantité et je ne pense pas… Enfin, s’il y en a, tant mieux ! C’est l’ultime chance de l’humanité…

lire plus

Magazine L’Inconnu N°50 – Avr. 1980

L’Apocalypse n’est pas pour demain

Interview de François Brousse par François Villée

(Présentation)

François Brousse est un penseur qui gagne à être connu. C’est, entre autres, l’un des meilleurs spécialistes en astrologie mondiale. L’un de ses disciples, F. Villée, lui a posé pour L’Inconnu quelques questions au seuil de 1980.

lire plus

Magazine L’Inconnu N°143 – Avril1988

François Brousse le poète devant l’infini ou l’aigle blanc d’Altaïr

Article d’Ariane Lecomte

Le nouveau livre de François Brousse me paraît extraordinaire, je pense qu’il contient la pensée la plus secrète et intime de ce grand poète. Chacun de ses livres révèle un aspect nouveau de son génie. Une chose m’intrigue cependant, dans un de ses poèmes intitulé : « Le myste », il parle des huit visages de Dieu. Évidemment on peut le comprendre en faisant observer que le « 8 » couché est le signe de l’infini, les huit visages de Dieu représentent donc le nombre infini des qualités divines.

lire plus

Magazine L’Inconnu N°142 – Mars 1988

Les secrets kabbalistiques de la Bible

Article d’Arianne Le comte (Extrait)

Le génie kabbaliste de François Brousse a l’habitude de reprendre d’extraordinaires lumières dans les textes qui paraissent absolument incompréhensibles ou dont la simplicité n’est qu’apparente.

La Kabbale est la science universelle, un langage qui permet de comprendre tous les secrets. François Brousse la manie de main de maître. On pourrait le considérer comme le plus grand kabbaliste actuel. Il est l’inventeur d’une nouvelle kabbale : la kabbale française.

lire plus

Magazine L’Inconnu N°119 – Avr. 1986

Les prophéties de Moïse

Article de François Brousse (Présentation)

François Brousse à qui nous devons la « saga des grands prophètes » publiée dernièrement dans l’Inconnu, nous livre, après s’être penché sur Victor Hugo et Apollonius de Tyane, son interprétation sur les prophéties de Moïse.

lire plus

Magazine L’Inconnu N°115 – Déc. 1985

Les grands prophètes – Apollonius de Tyane

Article de François Brousse (Extrait)

Apollonius de Tyane a écrit, de sa main souveraine, quatre livres actuellement disparus dans la marée des siècles : Vie de Pythagore, Traité sur les Sacrifices, Prédictions Astrologiques et Le Testament. Par la puissance du troisième oeil on peut retrouver ces pages géniales, inscrites ineffaçablement dans la mémoire de l’univers, les annales akashiques.

lire plus

Magazine L’Inconnu N°114 – Nov. 1985

Article (Extrait)

Poète, dessinateur, polémiste, homme d’Etat, gastronome, spirite, grand-père et libertin, Victor Hugo était aussi prophète nous révèle François Brousse. Une analyse de l’auteur de Notre Dame de Paris, toute aussi éloquente que celle des centuries de Michel de Notre Dame.

lire plus

Lettre d’information – Décembre 2021

Lettre mensuelle – Décembre 2021

Thème du mois : L’ANDROGYNAT

Il y a des êtres qui sont très exactement nos complémentaires, avec qui nous pouvons commencer un véritable androgynat.
Ces êtres, nous les voyons de siècles en siècles, d’incarnation en incarnation. Ils reviennent en même temps que nous, tantôt dans un sexe tantôt dans un autre, et nous aboutissons, en fin de compte, à une union parfaite, à la construction de l’hermaphrodite divin, et toutes les incarnations sont immédiatement arrêtées.

L’Évangile de Philippe de Lyon, Clamart, Éd. La Licorne Ailée, 1994, p. 134

lire plus

L’épouse

Extrait

L’infatigable vol du vaste alexandrin
Dans la sérénité de l’azur nous étreint.
Nous retrouvons la caresse des origines
Parmi le tourbillon brûlant de l’Androgyne
Les Védas, le Livre des Esprits, les Korans
Nous forgent les essors du baiser transparent

lire plus

Souvenirs

Extrait

Je prends dans mes bras Diane aux prunelles vertes et aux ailes d’extase.
Ô fille du Soleil, te souviens-tu de nos amours avant de naître ?
Te souviens-tu de nos étreintes angéliques, dans la lumière antérieure ?
Nous ne formions qu’un dieu dans le parfum des fleurs astrales.
Tes yeux étaient les miens, ton cœur battait au fond de mon cœur.
Puis l’androgyne se fendait en deux tendresses face à face…

lire plus

L’androgynie n’est-elle pas la fusion avec le maître ?

Réponse

F.B. : La fusion avec le maître est toujours une espèce d’androgynie, car le maître est, en principe, à la fois l’éternel masculin et l’éternel féminin, fondus en une seule synthèse ineffable et divine. Donc, on peut toujours aboutir à n’importe quel androgynat avec le maître, si vous avez un maître réel. Mais si vous avez un maître secondaire, tertiaire ou quaternaire, vous n’aurez absolument rien.

lire plus

Simon

Extrait

Je suis pareil
Au grand soleil
Dont le réveil
Charme la plaine.

Il va toujours
Père des jours
Son clair tambour
File sa laine.

lire plus

Simon-Pierre et Simon le Mage

Extrait

Simon le Mage prêchait sa propre religion, une théologie magnifique : il devait revenir tous les trois siècles pour apporter aux hommes une série de vérités divines. Chaque fois, il surgissait avec sa parèdre, Hélène, femme prodigieuse qui fut d’abord Hélène de Troie et qu’il avait retrouvée dans un bouge de Tyr. Il reconnut en elle la suprême vertu divine. Il l’épousa et, dans cette union de deux surhumanités, Simon le Magicien et Hélène de Tyr, se produisait une effusion de puissance astrale qui se répandait sur l’ampleur de la Terre.

lire plus

Magazine Soleil levant N°190 – Nov. 2011

Extrait

« Le monde est le sourire de Maya, l’illusion divine. »

Voilà ce que chantaient les antiques Rishis, sous leur voûte de feuilles, au bord du Gange harmonieux dont l’immensité de lumière s’élançait vers l’océan sans bornes. Mais, quand les étoiles ouvraient leurs prunelles dans le violet de ces nuits vertigineusement arquées sur l’Inde, les Sages murmuraient aussi :

« Maya, l’illusion, est l’épouse de Brahmâ, l’esprit éternel et indestructible. »

Dualité plus vaste que les cieux ! Elle tient la clef de l’homme et du cosmos.

lire plus

Lettre d’information – Novembre 2021

Lettre mensuelle – Novembre 2021

Thème du mois : L’ÈRE DU VERSEAU

Certains futurologues ont dit, avec un merveilleux optimisme auquel je rends hommage, que l’ère du Verseau dans laquelle nous entrions, nous amène vers un monde ado­rable de bonheur, de joie, de développement mental et spirituel.

Le spectacle actuel nous montre combien de telles affirmations apparaissent au moins exagérées.

François Brousse
Conf., 6 nov. 1979, Perpignan

lire plus

Magazine Soleil levant N°208 – Juin 2013

Extrait

Les uns – catholiques – croient en l’enfer éternel, les autres – matérialistes – imaginent le néant après la mort et avant la naissance. Ils ne connaissent pas la transmigration des âmes, laquelle va de la réincarnation à la métempsycose et ouvre les portes de la compréhension universelle.

lire plus

Magazine Soleil levant N°194 – Mars 2012

Extrait

Le Soleil spirituel illumine de ses rayons exaltants le cœur de tous les peuples. Ses flammes vitales se posent aussi bien sur le front des bergers celtes que sur la tête des sages tibétains. Le Soleil de l’Esprit est un astre universel. Mais, historiquement, aussi loin que la mémoire de nos races puisse plonger, il semble bien que le Soleil spirituel, comme le Soleil physique, se lève à l’Orient. C’est en Orient, notamment dans l’Inde, que furent proclamées, du fond de l’antiquité historique, les vérités éternelles. C’est encore en Orient qu’elles se conservent, comme un vin précieux en une urne d’or, dans la croyance des hindouistes, des bouddhistes, des jaïns, des taoïstes et des soufis.

lire plus