Blog François Brousse

Livre

Catégories

Catégories

Une torche aux astres allumée – 3e éd. 1989

Chap. II – Le pentacle des initiations pythagoriciennes (Extrait)

Pythagore avait organisé une véritable école dans laquelle il dispensait cinq grandes initiations.

La première initiation se nommait « l’épreuve de la peur ». […]

Ensuite surgissait une seconde épreuve, celle de l’égo provoqué ou de la vanité blessée…

lire plus

L’Astrosophie – 2e éd. 1989

L’Astrosophie ou la Science divine des étoiles (Extrait)

[…] Dans la profondeur des cryptes initiatiques hindoues, babyloniennes ou égyptiennes, l’image de l’homme se manifestait comme un triple talisman, un dieu à trois têtes. La première tête désigne le corps, la deuxième tête, l’âme, la troisième l’esprit. On rencontre ce mys­tère dans saint Paul, véritable initié, qui, comme tel, voilait très soigneusement ses doctrines. Nous sommes donc en présence d’une trinité. Elle s’exhale à travers tous les mondes et se retrouve dans tous les règnes, no­tamment dans « la science des étoiles. » Il y a en quelque sorte, depuis que l’homme contemple le monde, trois grandes dispensations qui permettent de comprendre la profondeur du gouffre constellé. On dénombre trois attitudes : l’attitude moderne, c’est‑à‑dire l’astronomie ; l’attitude antique, c’est‑à‑dire l’astrologie ; et l’attitude éternelle, c’est‑à‑dire l’astrosophie…

lire plus

Zoroastre l’apôtre du soleil – 2e éd. 1989

Chap. I – La mission de Zoroastre

[…] Les hindous utilisent la racine de l’arbre « rauwolfia serpenti­na » pour acquérir une profonde sérénité. En traversant ce pays étrange, Zoroastre observa les adorateurs de la vache, symbole de la fraternité entre l’homme et l’animal. Le pro­phète en fut bouleversé. Dès son retour, il abolit le sacrifi­ce des taureaux, et se constitua le protecteur du bœuf, dont il fit entendre la plainte, d’une infinie douceur.

lire plus

Ivresses et Sommeils – 2e éd. 1989

Le manuscrit des anges

Je lisais dans la nuit le manuscrit des Anges
Que des mains effilées m’apportèrent de loin
Rêveur, je respirais l’encens et le benjoin
Baigné d’une lumière aux vibrations étranges.

Le manuscrit disait…

lire plus

Les visiteurs des millénaires – Le Comte de Saint-Germain – 2e éd. 1990

Chap. I – L’INSOLITE RENCONTRE

L’insolite rencontre eut lieu, le 14 avril 1966, sur la route qui va de Vernet‑les‑Bains, ce paradis des Pyrénées, à ­Casteil, aimable village riant sous sa couronne de pommes blanches ou vermeilles.

Je marchais nonchalamment à l’ombre des platanes balancés par la brise, tandis que le printemps rayonnait dans un ciel d’inaltérable azur.

Mes pensées flottaient confusément, avec un agréable désordre. Quelques vers de Hugo, quelques paroles de Ramakrishna, quelques souvenirs de promenades au bord des mers, quelques aspirations vers le Parfait…

lire plus

De Pythagore à Camille Flammarion – 2e éd. 1991

En hiver 1960 François [Brousse] publie son étude De Pythagore à Camille Flammarion [Sources Vives N° 14, Perpignan, hiver 1960] dans laquelle il reprend ses hypothèses astronomiques déjà exposées, en les complétant par une réflexion sur l’origine du cosmos. Après avoir rappelé l’apport original d’Einstein vis-à-vis de la conception newtonienne, il trouve séduisante, mais incomplète la théorie de l’abbé Lemaître (1927) qui imagine un univers en expansion suite à l’explosion d’un atome démesuré. Dans cet essai, Brousse admet une contraction et une dilatation périodiques de l’univers…

lire plus

La Septième Erreur de l’humanité – 2e éd. 1991

Chap. I – « Le poids des prophètes »

La septième Erreur de l’humanité a l’honneur de déployer sa masse chatoyante dans l’hexagone limité par les Pyrénées et les Alpes, la Méditerranée et l’Océan.

Dans le pays des Francs, entre les cimes éternelles et les flots toujours mouvants naquit une doctrine étrange, fille de l’occulte et du catholique, de la jument et de l’âne, un mulet puissant aux flancs stériles. Ce mulet étale orgueilleusement deux têtes : le grand roi, le grand pape, tous deux Français, tous deux chimériques.

lire plus

Les Mystères d’Apollon – 2e éd. 1992

Chap. III – Le serpent Python (Extrait)

Apollon extermina, sous ses flèches ailées, le grand serpent Python qui désolait le Parnasse. On a voulu voir sous ce mythe, la lutte de la lumière contre les ténèbres et le triomphe du Soleil, personnifié par Apollon, sur la nuit, symbolisée par le serpent.

Mais alors pourquoi Apollon est-il souillé par le sang du monstre ? Pourquoi doit-il se purifier ? Ces détails trahissent un meurtre véritable sur de vrais serpents.

lire plus

L’Arbre de vie et d’éternité – 3e éd. 1992

Chap. I : « Une forme nouvelle de kabbale »

[…] Il est facile de voir dans le mot Arabe le mot Arbre. La philosophie arabe est, sans doute, une des plus belles qui soit, et son approfondissement mérite l’attention exaltée des kabbalistes ; mais l’arbre dont il s’agit est le cèdre de vie et d’éternité, l’immense Yggdrasil dont les racines portent les neuf sphères de l’infini, le pommier céleste qui dressait ses fruits de vie incorruptibles dans le ciel de l’éternité.

lire plus

Le Livre des révélations, t. II – 2e éd. 1992

Conférence, Prades, 19 nov. 1979 (Extrait)
[…] Je vais vous donner l’horoscope de la Terre. Il est très simple. D’abord, Gê appartient au signe de la Vierge avec un ascendant Scorpion. Dans toutes les théologies anciennes, la Terre est considérée comme une mère et, souvent, comme une Vierge‑Mère. Elle porte des noms multiples : Déméter, Cérès, Coré, Ishtar, Mout, Dolma, Kâlî, Holda…

lire plus

Le Livre des révélations, t. I – 3e éd. 1992

Ce recueil rassemble six conférences de François Brousse entre décembre 1978 et mai 1979

La prophétie a ceci de particulier qu’elle est niée par les uns, exaltée par les autres et, d’une manière générale, incomprise par tous.

lire plus

Le Baiser de l’archange – 1993

Novateur

Contre les monstres au front morne
Le novateur porte l’assaut
Des étoiles et des licornes
Son sein brûlant contient le sceau.

Il abolit toutes les bornes
Il protège les grands berceaux

lire plus

La Coupe d’Ogmios – 1993

L’enfant divin

Le dieu sauveur du monde chez les Gaulois s’appelle Ogmios. Lucien l’assimile à Héraclès, autre sauveur du monde. L’assimilation n’est pas entièrement juste et c’est là qu’éclate l’esprit souverain des primitifs.

Héraclès, le dieu grec, sauve le monde avec ses muscles, Ogmios, le dieu gaulois, sauve le monde par la magie de ses chants.

lire plus