François Brousse

(1913 – 1995)

Poète et philosophe

Qui est François Brousse ?

François Brousse amorce dès son plus jeune âge une créativité poétique hors du commun et laisse à la postérité plus de cinq mille poèmes.

Professeur de philosophie dans le Languedoc-Roussillon, il est une figure marquante du pays. Doté d’un esprit encyclopédique, il est l’auteur d’une centaine d’ouvrages : poèmes, romans, contes et essais (exégèse, histoire, astronomie, métaphysique, ésotérisme). Humaniste d’une profonde culture, il montre un intérêt insatiable pour l’art et la philosophie.

Dès 1949, il est le précurseur des cafés philosophiques, son éclectisme sur toutes les traditions attire un auditoire captivé dans les cafés de Perpignan où l’on cause « de nombreuses choses mais principalement des grands secrets de la pensée et de la symbolique ». De 1960 à 1995, il dispense plus de quatre cents conférences dans toute la France.

Dernière publication

L’épouse

Extrait

L’infatigable vol du vaste alexandrin
Dans la sérénité de l’azur nous étreint.
Nous retrouvons la caresse des origines
Parmi le tourbillon brûlant de l’Androgyne
Les Védas, le Livre des Esprits, les Korans
Nous forgent les essors du baiser transparent

lire plus

NOUVEAU – Page Magazines

 Ensemble quasi exhaustif des publications
de ou sur François Brousse dans des magazines

Thème du mois – Décembre 2021

L’ANDROGYNAT

D’après Swedenborg, nous avons tous une âme androgyne que nous devons retrouver à travers les réincarnations et quand cette rencontre aura lieu, nous composerons un androgyne parfait, un dieu, et nous n’aurons plus besoin de nous réincarner sur la Terre. C’est, en somme, ce que dit Platon qui, dans son livre Le Banquet, fait dialoguer des êtres supérieurs comme Aristophane, Socrate et l’étrangère de Mantinée [Diotime de Mantinée] qui est prêtresse et prophétesse et qui vient apporter à Socrate la vérité sur l’amour.
François Brousse

Conf. « Platon et la sagesse éternelle », Paris, 23 mars 1990

ilée, 1992, p. 51

NOUVEAU- SIMON LE MAGE

Samarie (Israël actuelle) – Mort probablement à Rome au Ier siècle

Simon le Mage a été affreusement calomnié par les chrétiens. Il a vécu à la même époque que Jésus le Nazoréen et se présentait comme « la Vertu de Dieu ». Il répandait d’effrayants miracles, tous plus étonnants les uns que les autres, ce qui fait qu’on l’a parfois confondu avec saint Paul. Certains ont prétendu qu’il n’existait pas. Mais le témoignage d’Abdias nous permet d’affirmer authentiquement son existence. Il a laissé un évangile, le premier sans doute des évangiles connus, qui parle de la descente de l’Esprit divin dans un corps terrestre. Quand je dis le premier évangile connu, non, parce qu’il est inconnu. On sait que Simon prétendait avoir rencontré la Sagesse parfaite, Epinoïa, et qu’il l’avait retrouvée au fond d’un bouge de Tyr, c’était Hélène. Lors de l’union de la Sagesse parfaite et de la Vertu de Dieu, c’est‑a‑dire Hélène et Simon le Mage, une extraordinaire clarté se serait répandue sur l’univers.

François Brousse

L’Évangile de Philippe de Lyon, Clamart, Éd. La Licorne Ailée, 1994, p. 15

La Licorne Ailée

 

 

La plupart des ouvrages de François Brousse sont édités ou réédités par La Licorne Ailée, laquelle a pour but de faire connaître, répandre et diffuser la pensée, l’enseignement et l’œuvre de cet auteur, notamment par la publication de livres et l’organisation de conférences.

Lire plus

Événements à venir

La Licorne Ailée

La plupart des ouvrages de François Brousse sont édités ou réédités par La Licorne Ailée, laquelle a pour but de faire connaître, répandre et diffuser la pensée, l’enseignement et l’œuvre de cet auteur, notamment par la publication de livres et l’organisation de conférences.

Lire plus

Événements à venir

Poème du moment

Nouvelles éditions

Le vrai philosophe a traversé toutes les formes de vie

pour atteindre la vie elle‑même

François Brousse, Revue BMP N°184-185, janv.-févr. 2000

Joie

J’ai l’éternelle joie
Des amours infinies
Dans l’aube qui rougeoie
Dans la haute harmonie.

J’ai le baiser savant
Des pensées et des songes
Dans le livre vivant
Où tout le cosmos plonge.

La folie, la sagesse
Se mêlent tendrement
La blême sauvagesse
M’a sacré son amant.

Et je m’évanouis
Dans l’incommensurable
Nul mortel n’a joui
De l’âme immesurable.

06 août 1992

François Brousse

Le Frisson de l’aurore
Clamart, Éd. la Licorne Ailée,  1993, p. 65

 

Je suis un homme tranquille. Je préfère méditer plutôt que de rencontrer des gens et des foules. Je veux seulement être lu, car j’ai un important message à communiquer. […] Ma mission est de rallumer le flambeau éclatant de la poésie, de la métaphysique et de l’idéal.

 

François Brousse

 Revue L’Inconnu N°50, Paris, avril 1980

Joie

J’ai l’éternelle joie
Des amours infinies
Dans l’aube qui rougeoie
Dans la haute harmonie.

J’ai le baiser savant
Des pensées et des songes
Dans le livre vivant
Où tout le cosmos plonge.

La folie, la sagesse
Se mêlent tendrement
La blême sauvagesse
M’a sacré son amant.

Et je m’évanouis
Dans l’incommensurable
Nul mortel n’a joui
De l’âme immesurable.

06 août 1992

François Brousse

Le Frisson de l’aurore
Clamart, Éd. la Licorne Ailée,  1993, p. 65

Je suis un homme tranquille. Je préfère méditer plutôt que de rencontrer des gens et des foules. Je veux seulement être lu, car j’ai un important message à communiquer. […] Ma mission est de rallumer le flambeau éclatant de la poésie, de la métaphysique et de l’idéal.

 

François Brousse

 Revue L’Inconnu N°50, Paris, avril 1980

Presse

Inscrivez-vous pour recevoir les actualités par courriel

Lettre mensuelle