Blog François Brousse

Akhenaton

Catégories

Catégories

Banjos

Extrait

Jésus Christ, fils de Dieu,
A perdu son enjeu ;
Il nous captive peu.

Son enfer nous fait rire
Nous réservons nos lyres
Orphée ou Pythagore
Hermès qu’un feu colore
Et les deux Isidore,
Bouddha rempli d’aurore

Nous émerveillent mieux.

lire plus

Quelques-uns

Extrait

Il fut d’abord Rama
Perdu au fond des âges
Puis Krishna le parfait
Dans son verbe éclatant.

Orphée suivit ensuite
Maître des visions,
Le Bouddha aux yeux clairs
Vint agrandir les cieux.

lire plus

Devant l’éternité du Nil – Spectacle poétique (1988)

Devant l'éternité du Nil – Spectacle poétique (1988) Textes de François BroussePrésentation « Devant l’éternité du Nil » est le titre d’un poème publié en 1973 dans De l’autre cygne à l’Un (Perpignan, Imp. Labau, 1973) mais c’est aussi un spectacle poétique créé et produit par La Licorne Ailée, programmé au salon Marjolaine (Paris) le 13 nov. 1988 en présence de François Brousse. Accompagné d’un diaporama et de séquences musicales, le public est transporté vers les rives de l’Égypte antique...

lire plus

Le Monde inconnu N°79, Janvier 1987 – L’année pyramidale

Extrait

L’étoile Polaire dont le regard veille intensément sur l’univers, n’est pas immuable comme on le croit : elle se déplace au fil des âges. Située dans le prolongement de l’axe des pôles, elle subit tous les mouvements de la Terre. Or notre globe tourne sur lui-même comme une toupie, et l’axe des pôles décrit un cercle sur lequel est fondée la précession des équinoxes.

lire plus

L’immortalité de l’âme

L'immortalité de l'âme Notre âme est incorporelle, car elle se situe hors de l'espace. Affirmation gratuite, direz-vous. Non ; simple constatation, due aux rigueurs de l'analyse. En effet notre pensée ne possède ni hauteur, ni largeur, ni épaisseur. Quand je regarde un axiome, quand j'éprouve un esthétique ravissement, quand je désire l'absolu, mon regard, mon extase, mon désir n'occupent aucun lieu. Ils sont un, indécomposables, car ils n'offrent aucune spatialité. Nos habitudes mentales,...

lire plus

Hymne au Soleil d’Akhenaton

Hymne au Soleil d’Akhenaton

Tu apparais en beauté dans l’horizon du ciel,
Disque vivant, qui a inauguré la vie !
Sitôt tu es levé dans l’horizon oriental,
Que tu as empli chaque pays de ta perfection.

Tu es beau, grand, brillant, élevé au‑dessus de tout l’univers.
Tes rayons entourent les pays jusqu’à l’extrémité de tout ce que tu as créé.

lire plus

Akhenaton, la gloire solaire

Aménophis IV se fit appeler Akhenaton, la gloire solaire. Il interdit le culte d’Amon, ferma ses temples, fit marteler le nom ennemi dans toutes les inscriptions. Marteler un nom, c’était, par la magie, détruire une existence. Le dieu Amon rentra dans un néant momentané. Le dieu Aton, dieu spécial d’Héliopolis, triompha. Mais il n’était que l’emblème éblouissant de l’Être suprême : « Aton, la face divine, le disque solaire, est l’image visible du Dieu invisible. Révéler aux hommes Celui qui est caché, tout est là. »

lire plus

Neuf sages

Sous l’oeil bleu de Minerve
Neuf sages nous observent.
Sur les monts et les eaux
Chacun a son oiseau.

Au chant de l’alouette
Sakyamuni nous guette,
La palombe aux doux cris
Nous livre Jésus‑Christ…

lire plus

La tête de Jésus…

La tête de Jésus dépassait les apôtres
Le front de Pythagore éclipsait les songeurs
Le regard du Bouddha troublait les profondeurs
Le vaste dieu Krishna éclipsait tous les autres.
Le puissant Inspiré déchire les hauteurs
Que bâtirent en vain les sombres millénaires
Le sourire du sage abolit les tonnerres
Il impose la majesté des Rédempteurs.

lire plus