Blog François Brousse

Revue

Catégories

Catégories

Revue Sources Vives N°30 – Avril 1964

Sub Rosa – Pensées sans entraves (Extraits)

Animus est, pour la femme, l’image sublimée du père, qui conditionnera le choix de l’époux futur. Anima est, pour l’homme, l’image transfigurée de la mère, qui déterminera l’élection de la future épouse. Telle, réduite à sa plus simple expression, apparaît la théorie de Jung…

lire plus

Revue Sources Vives N°32 – Printemps 1965

Bref avertissement

L’étrange kabbaliste astrologue qui, en 1555, fit paraître les Centuries, jeta dans l’avenir un écho prodigieux qui s’amplifie toujours. Nostradamus, par sa race et son génie, appartient à la famille des grands prophètes qui remplissent la Bible de leurs visions retentissantes.

Cependant, l’œuvre de Nostradamus se recouvre de voiles sans nombre. Phrases torsadées, mots bizarres, vaticinations obscures, ce monstre pyramidal nous regarde d’un œil ironique. À cela, deux raisons.

D’abord, il était dangereux, en pleine France monarchique et cléricale, d’annoncer clairement la chute de la monarchie et de l’Église. Ensuite, seuls les initiés sont dignes de recevoir les clés du futur. Il faut un puissant effort intérieur pour mériter les révélations divines. Le déchiffrement des Centuries constitue l’épreuve surmentale qui met en jeu les forces cachées de notre âme. On ne peut comprendre Nostradamus que si l’on possède la lampe des sagesses occultes.

lire plus

Revue Destins N°38 – Juin 1949

« LE PROPHÉTISME HUGOLIEN » – Extrait

Les États-Unis d’Europe

[…] Depuis la guerre [Seconde Guerre mondiale], le continent est un désert sinistre où déferlent en hurlant, les deux Empires rivaux, la Russie et l’Amérique. Ces deux cyclopes veulent la do­mination de l’univers et ils allongent leurs mains rapaces sur l’Europe désarmée.

Devant l’ampleur du péril, les nations éparses ont un sursaut salvateur, l’idée fé­dérale commence d’émouvoir les masses populaires, les pays occidentaux songent enfin à s’unir !

lire plus

Revue France Inde N°9

Toutes les revues| Destins| Madeloc| Sources Vives| Sources et Flammes| Dialogues| BMP| Autres revuesRevue France-Inde N°9Pierrefitte-sur-Seine, 26 janvier 1953

lire plus

Revue Destin N°10 – Novembre 1946

INTUITION ET RAISON

« Milosz et Hugo, poètes – prophètes » (Partie 2) L’erreur de Milosz

Pour qu’une thèse rentre dans la sphère du vrai, il ne suffit pas de lui mettre une auréole aux fascinantes fulgurances, il faut encore qu’elle soit rationnelle. Or, la clé de l’Apocalypse, forgée par Milosz, est l’œuvre d’une imagination sans contact avec le réel. Les symboles frénétiques de saint Jean ont agi sur Milosz comme le marc de café et les tarots sur les voyantes. Ils ont déclenché l’essor de l’intuition prophétique.

lire plus

Revue Destins N°11 – Décembre 1946

INTUITION ET RAISON

« Milosz et Hugo, poètes – prophètes » (Partie 2)

[…] L’HOMME, PARCELLE DE DIEU

Milosz, comme tous les grands poètes, possède en son cœur une flamme divinatrice capable d’illuminer les ténèbres de l’avenir. Mais cette flamme est plus ou moins coloriée par des dogmes humains qui l’habillent de fantasmagories.

La découverte de l’énergie atomique est l’éclatante confirmation des sagesses orientales, qui voient dans l’homme une parcelle de Dieu.

lire plus

Revue Destins N°14 – Mars 1947

« Les Pères de l’Église »

Les premiers philosophes du christianisme, les Pères de l’Église, furent des penseurs lumineux dont les écrits reflètent, non les dogmes catholiques, mais l’universelle vérité. La religion des mages palpite dans leurs pures croyances. De nos jours, les prêtres ont perdu le goût de ces profondes eaux primitives.

Il suffit pourtant de se pencher sur les puits mystiques de leur foi pour y voir étinceler toute la sagesse fondamentale. Le Vatican a oublié ces splendeurs, mais elles brûlent toujours, talisman enfoui, dans les profondeurs de l’histoire.

lire plus

Revue Destins N°16 – Mai 1947

« Le secret des tombes royales » (Partie 1/9)

PRÉAMBULE

Il y a dans Hernani [Œuvre théâtrale de Victor Hugo] une scène impressionnante : la méditation du futur Charles-Quint devant le tombeau de Charlemagne. C’est une grandiose vision, où l’on sent palpiter les forces populaires qui élèvent et précipitent les empires. Rêveries d’un chef ployé sous le fardeau du monde. Et Charles-Quint, après avoir médité, pénètre dans le sépulcre impérial pour voir face-à-face le cadavre du héros.

lire plus

Revue Destins N°17 – Juin 1947

« Le secret des tombes royales » (Partie 2 /9)

LA CLEF DE DIAMANT

Les guerres ont fait écho au trépas des monarques. Mais ici, le cycle obstiné qui joint de sa chaîne d’acier les morts royales et les guerres est le Millénaire. Un coup d’œil sur le chaos de l’histoire va nous prouver cette loi nouvelle.

Postumus expire et mille ans plus tard, c’est l’expédition de Tunis, le visage radieux de Saint Louis s’éteignant dans la guerre pestiférante (267 – 1270).

Julien [Apostat] meurt et mille ans plus tard c’est la reprise de la guerre contre les anglais sous la direction de Du Guesclin, le dogue au glaive d’archange (363 – 1364 ).

lire plus

Revue Destins N°18 – Juillet-Août 1947

« Le secret des tombes royales » (Partie 3 /9) – Extrait

LES GUERRES FUTURES

Maintenant, nous possédons une clef de diamant capable d’ouvrir les guerres futures. Il suffit d’ajouter le millénaire aux dates qui marquent la mort des rois de France. […]

La clef de mille ans s’arrête avec le dernier Carolingien. Louis le fainéant. Sa mort 987, marque la fin d’un cycle.

lire plus

Revue Destins N°19 – Septembre 1947

« Le secret des tombes royales » (Partie 4 /9)

LA CLEF D’OR

Après le millénaire majestueuse clef de diamant, voici le Triseculum, mignonne clef d’or. Mais les portes ouvertes par le bijou solaire sont encore plus nombreuses que les portes déjà vaincues.

Huges Capet meurt en 996. Ajoutons la chaîne d’or et nous aboutissons en 1296, dans la guerre qui oppose le splendide vampire Philippe le Bel aux léopards anglais. Philippe envahit la Guyenne et la Gascogne, mais il est obligé de rendre ses conquêtes (1294-1299).

lire plus

Revue Destins N°20 – Octobre 1947

« Les prophéties gnostiques »

Dans le déclin du monde antique, l’Orient et l’Occident s’embrassèrent sous le vol de l’aigle romaine. De ce baiser naquit un enfant merveilleux qui voulut s’emparer des astres. C’est la Gnose.

Les gnostiques forment la plus effarante galerie de prophètes et de visionnaires. Ils respirent dans une atmosphère divine. Le sens de l’infini, se réveillant en eux avec une force irrésistible, les remplit d’un vertige affolant.

lire plus

Revue Destins N°21 – Novembre 1947

« Le secret des tombes royales » (Partie 5 /9)

LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE

La porte de l’avenir s’ouvre tragiquement sur la Troisième Guerre mondiale, la guerre atomique, qui correspond cycliquement à la mort du Roi Soleil.

Louis XIV meurt en 1715. Faisons jouer la clef d’or et nous avons une date singulièrement menaçante : l’année 2015…

lire plus

Revue Destins N°23 – Janvier 1948

« Le secret des tombes royales » (Partie 6 /9)

LE ROI DU MONDE

La Troisième Guerre mondiale est comme une montagne maudite où se convulsionnent des monstres. Quand le pèlerin de l’avenir a franchi ces précipices affreux et ces sommets implacables que voit-il devant lui ?

lire plus

Revue Destins N°24 – Février 1948

« Le secret des tombes royales »
(Partie 7 /9)

LA PRISE DE CONSTANTINOPLE

Un autre cycle tourne sa roue menaçante sur le pays des Gaulois et des Francs. C’est le cycle des cinq cents années qui brasse dans ses remous Paris, Rome et Constantinople, les trois centres de l’univers.

Il commence avec les invasions barbares en plein cœur du siècle des désastres, entre 446 et 499, Attila n’ose attaquer Constantinople, se détourne sur la Gaule, qu’il inonde de six cent mille enragés et se fait battre aux Champs Catalauniques, par l’énergique Aétius.

lire plus

Revue Destins N°25 – Mars 1948

« Le secret des tombes royales » (Partie 8 /9)

LA MONTRE DE MICROMÉGAS

Voltaire n’a pas tout dit. Le géant Micromégas, en quittant la Terre pour visiter l’immensité des mondes, abandonna sur notre planète sa montre titanique et délicate que lui avaient construite les enchanteurs de l’éclatant Sirius ; cette montre, je l’ai retrouvée à moitié enfouie dans les sables du désert. Elle possède un mécanisme complexe où grandes roues et petites roues s’embrassent harmonieusement sous le mouvement des astres.

lire plus

Revue Agni N°1 – 1953

Présentation

Agni était un des plus grands dieux de l’Inde antique.

Sa bouche mystérieuse verse des flammes, et sept rayons de lu­mière s’échappent de son corps immortel.

Agni resplendit dans le Soleil, étincelle dans les étoiles, flamboie à travers l’éclair et danse joyeusement parmi le feu des sacrifices. Il connaît les secrets de l’infini.

lire plus

Revue Agni N°5 – Automne 1954

« Victor Hugo, prophète de la Seconde Guerre mondiale »

Deux erreurs à éviter dans le domaine mystique des prophéties : l’erreur matérialiste et l’erreur bigote. Les matérialistes considèrent les prophéties comme d’abominables superstitions, des bulles d’illusions et de folies, capables de fasciner des esprits rétrogrades. Les bigots, encore plus tranchants, affirment que les véritables prophéties existent seulement dans les cadres de leur religion ; les autres proviendraient de coïncidences ou de tromperies démoniaques.

lire plus

Revue Agni N°6 – Hiver 1955

« Thalès de Millet »

L’homme est fascinant. Par endroits, sa stature voilée émerge des nuages et l’on devine la montagne immense.

Comme Pythagore, il alla chercher dans les souterrains sacrés de l’Égypte les mots de la Science parfaite. Les prêtres d’Osiris lui apprirent la bonté infinie de ce Dieu qui apporta à la Terre la civilisation du ciel. Et Thalès voulut donner aux ténèbres humaines ce talisman vivifiant. Bien entendu, les Ioniens, occupés à se dévorer, n’écoutèrent pas le sage prêchant la clémence.

lire plus

Revue Agni N°7 – Printemps 1955

« L’ancre »

[…] On ne peut éviter les souffrances que par le progrès spirituel. Ici apparaît dans toute sa gloire l’ancre d’Isis, l’ancre de fer et d’or qui fixe le navire, l’empêche d’être emporté par les souffles ténébreux. Quelle est cette ancre ? Une méthode d’ascèse intérieure, une route lumineuse vers l’esprit. Demandons‑la aux abîmes de l’Inde, aux gouffres comblés de mystiques trésors.

lire plus