Blog François Brousse

Métaphysique

Catégories

Catégories

Cantilène

Extrait

Je veux jouir d’une lumière incomparable
Et la verser, cette lumière, à l’univers
Les éons s’aiment dans l’érable
Floréal caresse l’hiver.

Pas d’enfer éternel ! Pas de maux incurables,
L’esprit saisit le corps et rayonne au travers.
Un sculpteur incommensurable
Remodèle tous les pervers.

lire plus

Le réveil

Extrait

La mort n’est qu’un sommeil
Passager
Son voile mensonger
N’empêche pas le grand réveil,
L’éternel nous réclame
Il sauvera notre âme
Dans l’azur délirant
Il attend ses enfants,
L’illusion du monde
Arrêtera ses rondes
Nous entrerons enfin
Dans l’éternel matin.

lire plus

Maximes

Extrait

Humain, je t’offre ces maximes
Pour conquérir les fières cimes

Jamais ton front ne doit courber
Devant les dogmes d’un abbé,

Ceux qui croient l’enfer éternel.
Deviendront des serpents cruels.

Tous les êtres seront sauvés
Tel est le discours d’Iévé.

lire plus

Métaphysique

Extrait

Que le cadavre froid, parmi l’ombre sans bornes,
Sentant glisser les vers dans sa carcasse morne,
Tressaille au souffle de la mort,

Seuls les êtres formés d’atomes la redoutent,
Mais l’âme incorruptible et une, en jaillit toute
Comme un cheval libre du mors !

lire plus

Pensée divine

Extrait

Les orgueilleux penseurs occidentaux sont scandalisés de rencontrer dans la vieille sagesse orientale la croyance à la Métempsycose.
Quoi ! L’homme, ce roi de la création, redevenir grenouille ou mouche ! Quelle indignité !
Pourtant, que les humains se regardent, sans indulgence, au miroir de la vérité.
Les uns, ne sont ils pas comme des tigres, les autres, bêtes comme des oies, malicieux comme des singes, matériels comme des porcs ?

lire plus

Pensée divine

L’éloquence la plus brillante ne peut rien contre le sombre attrait du néant.
La mort, pour un athée désespéré, semble plus douce qu’une maîtresse. On peut dormir sans souci dans le creux de ses seins éternels !

lire plus

Pensée divine

L’idée est immuable, infinie, parfaite. La sensation se traîne péniblement dans le muable, le fini et l’imparfait. Prétendre que la sensation crée l’idée, c’est renverser la pyramide de l’intelligence, et, c’est retomber au niveau de la limace.

lire plus

Pensée divine

La seule définition de la liberté est d’ordre métaphysique, elle consiste à n’avoir pour maître que son Moi divin.

lire plus

Pensée divine

L’ultime vision, c’est de voir que Dieu est invisible. Il dépasse toutes les conceptions de l’humanité.

lire plus

Pensée divine

Le vrai philosophe a traversé toutes les formes de vie pour atteindre la vie elle même.

lire plus

Pensée divine

Soyez docile devant Dieu et fort devant les hommes. Mais confondre le Dieu des religions et le Dieu des philosophes est une erreur cosmique.

lire plus

Questions sur l’art, la psychologie, la métaphysique…

Extrait

Comment un psychologue peut il devenir un métaphysicien ?

F.B. : Il le peut quand il s’aperçoit qu’à l’intérieur de son âme, il y a tous les secrets du cosmos, et, par conséquent, il peut parfaitement comprendre qu’il ne pourra embrasser l’univers que s’il connaît la profondeur même de son âme. Dans son âme infinie, l’univers est enfermé. Sinon il reste dans une banalité ennuyeuse, agaçante, parlant à chaque instant des rapports existant entre lui et les êtres extérieurs et n’ayant pas un seul coup d’aile lui permettant de monter vers l’infini. En somme, un psychologue ne peut devenir métaphysicien que s’il est inspiré par le Verbe infini. Cela peut lui arriver, c’est une aventure qu’il n’a pas cherchée et qui l’attend au coin de la rue. Cette aventure l’emporte plus loin, plus haut et plus profondément qu’il ne l’imaginait.

lire plus

Qu’est-ce qui résiste en nous ?

Réponse

Je ne commenterai pas la phrase mais enfin je peux donner quelques idées générales.

Qu’est-ce qui résiste en nous ? C’est l’égoïsme ! Nous avons peur. C’est l’égoïsme, le doute, la peur et la haine.

Il faut supprimer ces quatre choses. Il n’y a aucun doute ! La peur : vous ne devez avoir peur de rien et surtout pas de la mort qui est une délivrance.

lire plus

Comment faire régner l’amour ?

Réponse

Je crois qu’on pourra faire venir l’amour lorsqu’on donnera une explication rationnelle à tous les maux qui existent sur la Terre. Évidemment, on se demande pourquoi autant d’horreurs sur notre planète, mais si vous faites intervenir les vieilles doctrines sur le péché originel ou même sur le hasard des éléments, vous n’avez aucune espèce de réponse. Par contre, si vous faites intervenir les notions de régénération et de réincarnation, vous savez que tous les maux qui existent sont le résultat des erreurs que nous avons commises dans nos vies passées. On peut dire aussi que la Terre, actuellement, est soumise à la violence pour trois raisons…

lire plus

Contes du gouffre et de l’infini – 1ère éd. 1988

Extrait de « La Mésaventure de Méphistophélès »

Altaïr le Mage

Ô Toi, Satan, toi qui terrorises les hommes, toi dont la face ricanante apparaît à chaque coin de rue, toi qui tentes les saints pleins d’horreur, toi qui rôdes dans le cauchemar des mauvais prêtres, toi qui es adoré par les pontifes noirs du chemin oblique, toi qui jettes l’ombre de ta griffe monstrueuse sur toute la chrétienté, toi qui te crois éternel comme Dieu, tremble, tu mourras !

Tu n’es que la cristallisation vivante des préjugés et des haines, tu n’es que le reflet animique de l’épouvante des foules, tu n’es que l’araignée mangeuse de superstitions, tu n’es que l’éphémère fils des passions d’Adam, tu n’es qu’une ombre et qu’un fantôme !

lire plus

Le Monde inconnu N°79, Janvier 1987 – L’année pyramidale

Extrait

L’étoile Polaire dont le regard veille intensément sur l’univers, n’est pas immuable comme on le croit : elle se déplace au fil des âges. Située dans le prolongement de l’axe des pôles, elle subit tous les mouvements de la Terre. Or notre globe tourne sur lui-même comme une toupie, et l’axe des pôles décrit un cercle sur lequel est fondée la précession des équinoxes.

lire plus

Est-ce qu’il y a une individualité ?

Réponse

Oui, l’individualité existe, heureusement ! Si elle n’existait pas le monde serait absurde, complètement et totalement. Si nous n’avions pas une individualité, nous serions en train de jouer à ce jeu infernal qui consiste à sortir de l’Inconscient divin et à y jouer, à travers la souffrance, l’épouvante, la sottise, l’erreur, l’ignorance, la cruauté, le désespoir, pour rentrer ensuite dans le néant divin. C’est une vision qui me parait singulièrement fausse ! Nous avons une individualité et elle subsiste toujours.

lire plus