Blog François Brousse

Presse

Catégories

Catégories

Le Réveil de l’individualisme

De Varsovie à Madrid, une traînée de flamme a secoué toute l’Europe, et un nouveau visage de la révolution surgit dans une gloire insolite : la révolte des étudiants. Le philosophe doit s’interroger sur cet événement imprévu qui trouble les structures en apparence les plus diverses, et bouleverse avec le même mépris les pays socialistes, les pays capitalistes, les pays paternalistes.
Observons qu’à Prague le mouvement a triomphé, chassant les vieux fantômes staliniens. En France, Paris redevient la tête du monde et semble prête à promulguer des paroles qui retentiront en lois universelles.

lire plus

Chants dans le ciel – 2e (ou 3e éd. ?) 1957

Présentation

Notre compatriote François Brousse, qui a la cruauté de ne pas accorder le moindre repos à sa muse, vient de faire rééditer la plaquette de vers de sa prime jeunesse, Chants dans le ciel, chez Labau, à Perpignan. François Brousse avait quatorze ans lorsqu’il écrivait certains de ses poèmes.

lire plus

Le Rythme d’or – 1ère éd. 1951

Présentation

Nous avons parlé récemment de beaux poèmes de François Brousse, groupés dans La Tour de cristal. […]

Voici que François Brousse fait paraître, chez Debresse, un recueil d’un esprit tout à fait différent : Le Rythme d’or.

Les deux titres pourraient être frères : l’un et l’autre appartiennent d’emblée à la famille des artistes.

lire plus

François Brousse philosophe et visionnaire – 25 décembre 1986

Extrait

Faut-il encore présenter François Brousse ?

Si un seul adjectif devait lui être appliqué, « exceptionnel » sans doute serait le mieux adapté. À part, en tout cas, dans le monde fermé du supra naturel où baignent quelques convertis de l’ésoté­risme. La preuve : à l’évocation de son seul nom, un des voyants interviewés s’exclame :

– Oh lui, c’est autre chose, un philosophe, un visionnaire.

lire plus

Lamennais et le Christianisme universel – éd. 1964

Présentation

Au printemps 1963, François [Brousse] a la joie de voir l’édition de Lamennais et le Christianisme universel à Paris. À peine retouché, cet essai est le Mémoire Raison individuelle et Raison générale chez Lamennais, produit et discuté pour l’obtention de son diplôme d’Études Supérieures de Philosophie à l’Université de Montpellier le 28 mai 1942. De Lamennais, son ami et son confesseur, V. Hugo disait : « Il éclaire comme Pascal, il brûle comme Rousseau, il foudroie comme Bossuet. » La presse salue cette parution avec éloges.

lire plus

Manifeste de la Quatrième Dimension – 2008

Extrait

Imaginez un instant que le cube, lassé d’être cubique, se précipite tête baissée, dans une dimension inédite, il découvrira la Quatrième Dimension.

L’homme, réalité tridimensionnelle, projette sur la Terre une ombre à deux dimensions, image de lui, différente de lui. L’homme est, par rapport à son ombre, un dieu aux extraordinaires puissances. Mais, à son tour, il n’est que l’ombre d’un être immense dont la majesté se déploie dans les quatre dimensions de l’abîme.

Comment atteindre cet idéal royaume ?

lire plus

Les Secrets kabbalistiques de la Bible – Anc. éd. 1968

Présentation

Parmi les hardiesses avancées par l’auteur, il y a celle qui voit en Amos, Ézéchiel, saint Jean, Dante et Hugo la même âme sous différentes apparences. Il y a celle qui pose les bases d’une kabbale française utilisant les mêmes procédés que la kabbale hébraïque avec la Thémuriah, la Gématrie et l’Art notoire.

lire plus

Les Secrets kabbalistiques de la Bible – 1987

Présentation

Avec « Les Secrets kabbalistiques de la Bible, François Brousse s’interroge en philosophe sur certaines figures des « Livres saints ». Il y a longtemps que notre compatriote est reconnu comme l’un des plus grands kabbalistes de notre temps ; et certains voient en lui l’inventeur de la kabbale française. La kabbale, rappelons‑le, est la science universelle, le langage qui permet de comprendre tous les secrets.

lire plus

Isis-Uranie ou l’Initiation majeure – 1ère éd. 1976

Extrait

De 1938 à 1975, j’ai gardé le secret. J’étais pareil à ces statues de granit qui cèlent, à l’intérieur de leur poitrine, une cassette pleine de manuscrits mystérieux. Le secret n’intéressait ni l’énergie atomique, ni la biologie aberrante, ni l’équilibre politique. Il n’avait de valeur que pour les initiés, les kabbalistes et les yoghis. […] Mais alors pourquoi déchirer le voile après tant de silence? L’Invisible a élevé sa voix et je n’ai fait qu’obéir à son commandement.

lire plus

Le Double Infini – 1ère éd. 1977

Présentation

En été 1977 paraît Le Double Infini ou l’Histoire d’une Société secrète, dernier élément d’une trilogie composée de Isis-Uranie et de L’Ordre de l’étoile Polaire et qui sera rassemblée en 1984 sous le titre La Trinosophie de l’étoile Polaire. Ce « Double Infini » a déjà été entrevu par Hugo :

« Il y a un moi dans l’infini d’en haut comme il y a un moi dans l’infini d’en bas. Ce moi d’en bas, c’est l’âme ; ce moi d’en haut, c’est Dieu. Mettre par la pensée l’infini d’en bas en contact avec l’infini d’en haut, cela s’appelle prier. » (Les Misérables : Deuxième partie, Livre Septième, V, la Prière)

lire plus

L’Ordre de l’étoile Polaire et Celui qui vient, 1ère éd. 1974

Extrait

Le passé de l’Ordre Polaire remonte jusqu’au Pôle Primordial. Ce fut la grande vérité communiquée au genre humain, il y a de cela dix-huit millions d’années, par l’intermédiaire de la race vénusienne, arrivée de l’étoile du matin sur des chars de feu, et qui, à l’humanoïde primitif, donna la flamme de la connaissance intégrale.

lire plus

Voltiges et Vertiges – 1ère éd. 1970

Avertissement

Une Constellation de Sonnets… Quel archaïsme !

J’ai voulu enfermer dans l’étui d’une perle l’infini, l’absolu, l’éternité, œuvre insensée, dans une époque où le scientisme jette autour de la terre des bombes orbitales, menace et servitude. Œuvre divine dans la sphère radiante où respire l’Olympe des idées…

Le poète cherche l’essentiel au-delà de l’éphémère, l’universel au-delà des bornes, la liberté au-delà des esclavages.

lire plus

Zoroastre l’apôtre du soleil – 1ère éd. 1972

Présentation

En hiver 1972, une nouvelle édition est consacrée à Zoroastre l’Apôtre du Soleil. Ce personnage qu’il place parmi les guides de l’humanité, naît en riant et choisit sa mort dans l’apothéose de la foudre, au sommet d’une tour à sept étages.

lire plus

Murmures magiques – 1ère éd. 1975

Préface

Le penseur, debout sur une montagne, d’où il contemple les horizons du monde, sent monter en son cœur l’immense murmure de la vie : murmure des forêts qui couvrent d’un mantel d’émeraudes les épaules colossales de la planète ; murmure des magnificences océaniques dont les vagues rongent sans trêve les écueils, les golfes et les caps tiarés de cormorans

lire plus

L’Angélus des rêves – 1ère éd. 1978

Avertissement

Matérialisme, scientisme, réalisme, ces monstres mornes menacent de leur masse l’humanité. Ils ont accumulé sur la Terre, depuis un siècle, plus de calamités que toutes les religions précédentes. La mort de Dieu, comme le prophétisait Nietzsche, a ouvert la porte des cataclysmes majeurs. Seulement, Dieu est éternel. Son image religieuse et superstitieuse peut mourir. Son essence ineffable subsiste dans l’infinie lumière. Cette vérité flamboie au cœur du monde tangible comme du monde poétique

lire plus

Le philosophe sur la terrasse – 26 août 1981

La place de la Loge n’est pas seulement un lieu de détente et de farniente. L’esprit aussi y souffle. Une preuve le poète essayiste et philosophe orientaliste François Brousse a élu domicile, tous les après-midi, à la terrasse du self-service de la Loge. Il y rencontre ses disciples familiers et des passants qui, surpris par ces cours de plein air, jettent furtivement un coup d’œil, prête oreille à ce qui se dit. Les cours de M. Brousse sont une des originales animations de notre centre ville [Perpignan]. On y cause de nombreuses choses mais principalement des grands secrets de la pensée et de la symbolique.

lire plus

François Brousse un sage de bonne compagnie – 19 août 1986

La sagesse est la découverte des secrets essentiels du monde et, en même temps, de pouvoir réaliser dans son corps et dans sa vie… Un sage peut surgir à n’importe quelle période de l’histoire. En Inde, comme en Occident. Ce propos est de François Brousse, le sage cata­lan.

Un but : la connaissance « inté­grale et parfaite » de la Vérité qui est « immuable et invariable », toujours métaphysique. Une éthique : essayer de développer l’Esprit « qui est en nous. » Le développer par tous les moyens, l’intelligence, l’intuition et le sens esthétique…

lire plus

François Brousse, l’anarchiste idéaliste – 9 novembre 1986

Pour le joindre, pas une adresse, mais plusieurs : rue de la Lanterne d’abord où ses fidèles se ras­semblent tous les soirs de 18 à 19 heures. Mais vous pouvez aussi le « choper » en fréquen­tant le salon de thé de la Rive droite, le café de la Loge et au­tres lieux publics où il tient son auditoire sous le charme de la conversation. Mais n’allez pas croire que cet admirable orateur à la mémoire phénoménale se contente d’être un conteur d’histoires.

Non ! François Brousse est avant tout un philo­sophe. Par profession d’abord !

lire plus

La semaine du roussillon – 20 octobre 2005

Des hommes et le roussillon, François Brousse (1913-1995), poète, penseur et philosophe.

On dit de lui qu’il est « l’homme aux cents visages » tant sont vastes les domaines dans lesquels il s’est aventuré et imposé. À la fois poète, philosophe, penseur, romancier, historien, journaliste, astronome, métaphysicien, idéaliste, il fut parfois occulté, traité d’illuminé mais son œuvre ne peut laisser indifférent tout esprit ouvert de notre temps.

lire plus