Blog François Brousse

François Brousse

Catégories

Catégories

Ego

Extrait

J’aime l’aurore aux plis de moire
J’aime le visage des dieux,
À la fontaine où je viens boire
Se réfléchissent les grands cieux.

Météore prémonitoire,
L’énigme caresse mes yeux,
Dans ma transcendante mémoire
Tourne un passé vertigineux.

lire plus

Doute

Extrait

Le doute m’a rongé
Comme un sinistre acide
Suis je un grand Messager
Ou un fakir candide ?

Mon front découragé
Se multiplie en rides.

lire plus

Dérive

Extrait

Je suis précédé par les haches
Comme un grave consul romain.
Quand il me voit, Typhon se cache
Dieu déroule son parchemin.

Mon souffle efface toute tache
Je suis le sidéral gamin
Dans un soubresaut je m’arrache
Au trop monotone chemin.

lire plus

La photographie

Extrait

Un soir, j’ai suspendu dans l’ombre de ma chambre,
Cette photographie de vierge pâle et brune.
Elle a des cheveux noirs qui semblent moites d’ambre,
Son visage pensif brille comme la lune.

Souvent pendant la nuit, quand tout rêve et repose,
Sauf l’invisible train qui s’enfuit en sifflant
Ou le vent qui gémit dans les arbres, je pose
Ma plume, pour fixer ce visage troublant.

lire plus

Hymne

Extrait

Patrie ! ô mon pays ! France douce et sublime !
Déesse au casque d’or, à l’étendard flottant
Dont la cime
Se baigne en un jour éclatant !

France, reine du Monde et mère de la Gloire !
Montre à tes ennemis ton glaive étincelant
Ô pays souverain, toi dont l’ardente Histoire
Va de la Vierge Jeanne au paladin Roland !

lire plus

Colombes et vautours

Extrait

Je ne me souviens plus du sonnet de Hugo,
Tant pis je vais en construire d’une autre manière.
Je récite des vers près des femmes altières
Qui me couvent parfois d’un bel oeil indigo.

Ainsi qu’un coq lascif essayant son ergot,
Je les caresse de maximes primesautières,
Et plus d’une souvent jette de ses paupières
Un regard prometteur qui flatte mon ego.

lire plus

Solitaire

Extrait

Les dieux m’ont oublié !
Je rêve dans mon île.
Mes larges escaliers
Jusqu’au zénith rutilent.

Au loin des cœurs sans nombre
Entrechoquent leur bal.
Pour moi, je reste à l’ombre
D’un aigle sidéral.

lire plus

Je et Lui

Extrait

J’existais avant la naissance des étoiles
Et j’existerai après leur écroulement.
Mes aventures triomphales
Éblouissent le firmament.

L’atome épouvanté tremble devant mon être
Les galaxies et les univers bulles ont peur
Quand je m’accoude à ma fenêtre.
L’ombre m’adore avec stupeur.

lire plus

Histoire d’une âme – Spectacle poétique (1985)

Histoire d'une âme - Spectacle poétique (1985) Textes de François BrousseQuand on relit un recueil de Hugo — n’importe lequel —, on est surpris de son éternelle jeunesse, plus fraîche que les torrents d’écume dans les montagnes. François Brousse PrésentationHistoire d'une âme est le premier spectacle poétique que La Licorne Ailée réalise. Une dizaine d’interprètes et vingt-deux textes auxquels se superpose un montage audiovisuel. Cf. «Poésie, Histoire d’une Âme» dans L’Indép., 23 oct....

lire plus

François Brousse le Poète aux cent visages – éd. 1954

Extrait

Le poète François Brousse, né le 7 mai 1913, sous le soleil du Roussillon, se présente à nous avec une abondante brassée d’œuvres. Il débuta par un coup de maître, Le Poème de la Terre, série de trente-cinq sonnets dédiés « À la Science Secrète, Isis an triple voile illuminé de constellations ». Ce thème, sur les destinées du globe, excita l’enthousiasme de Frédéric Saisset.

Puis vinrent Les Chants dans le Ciel, que le critique Albert Janicot égala aux plus beaux vers d’Edmond Rostand ; À l’Ombre de l’Antéchrist, pièces pleines du reflet des guerres, « épopée moderne » si l’on en croit Raymond Cahisa.

lire plus

François Brousse philosophe et visionnaire – 25 décembre 1986

Extrait

Faut-il encore présenter François Brousse ?

Si un seul adjectif devait lui être appliqué, « exceptionnel » sans doute serait le mieux adapté. À part, en tout cas, dans le monde fermé du supra naturel où baignent quelques convertis de l’ésoté­risme. La preuve : à l’évocation de son seul nom, un des voyants interviewés s’exclame :

– Oh lui, c’est autre chose, un philosophe, un visionnaire.

lire plus

Exposition François Brousse poète idéaliste – Perpignan mai 2013

François Brousse n’a cessé, dans sa poésie, de chercher l’accord essentiel entre l’homme, la nature, le monde. Il écrivait : « La littérature nouvelle sera surtout une littérature d’imagination et de rêve, une grande flamme idéaliste agitée par les vents de l’Orient. La poésie ne peut vivre que dans l’immense lumière de l’Idéal. »
Un choix de textes et de pensées permettra de parcourir divers aspects de cette pensée broussienne.

lire plus

El Iluminador de los mundos – éd. 2010

Tous les livres| Poésie | Essais | Romans | Revue BMP | Anciennes éditions | AutresEl Iluminador de los mundos de Jean-Pierre Wenger En collaboration avec Thomas harlay Traduit en espagnol par Maria Pilar Tenias Sora Éd. Luis Carcamo, 2010 - 33,25 euros Quatrième de couvertureQuatrième de couverture

lire plus

Isis-Uranie ou l’Initiation majeure – 1ère éd. 1976

Extrait

De 1938 à 1975, j’ai gardé le secret. J’étais pareil à ces statues de granit qui cèlent, à l’intérieur de leur poitrine, une cassette pleine de manuscrits mystérieux. Le secret n’intéressait ni l’énergie atomique, ni la biologie aberrante, ni l’équilibre politique. Il n’avait de valeur que pour les initiés, les kabbalistes et les yoghis. […] Mais alors pourquoi déchirer le voile après tant de silence? L’Invisible a élevé sa voix et je n’ai fait qu’obéir à son commandement.

lire plus

Le Double Infini – 1ère éd. 1977

Présentation

En été 1977 paraît Le Double Infini ou l’Histoire d’une Société secrète, dernier élément d’une trilogie composée de Isis-Uranie et de L’Ordre de l’étoile Polaire et qui sera rassemblée en 1984 sous le titre La Trinosophie de l’étoile Polaire. Ce « Double Infini » a déjà été entrevu par Hugo :

« Il y a un moi dans l’infini d’en haut comme il y a un moi dans l’infini d’en bas. Ce moi d’en bas, c’est l’âme ; ce moi d’en haut, c’est Dieu. Mettre par la pensée l’infini d’en bas en contact avec l’infini d’en haut, cela s’appelle prier. » (Les Misérables : Deuxième partie, Livre Septième, V, la Prière)

lire plus

L’Ordre de l’étoile Polaire et Celui qui vient, 1ère éd. 1974

Extrait

Le passé de l’Ordre Polaire remonte jusqu’au Pôle Primordial. Ce fut la grande vérité communiquée au genre humain, il y a de cela dix-huit millions d’années, par l’intermédiaire de la race vénusienne, arrivée de l’étoile du matin sur des chars de feu, et qui, à l’humanoïde primitif, donna la flamme de la connaissance intégrale.

lire plus

Le Livre du Centenaire – 2013

Présentation

Ce livre a été édité en mai 2013, à l’occasion du centenaire de la naissance de François Brousse, né le 7 mai 1913 à Perpignan. Il réunit l’ensemble des textes lus ou présentés dans le cadre de ce grand événement – lectures, spectacles, expositions, etc. – et rassemble des poèmes, essais, textes, photos d’archives… Il condense l’hommage rendu à cette vitalité particulière de la pensée de François Brousse, à son originalité et son universalisme, à sa liberté et à sa force.

lire plus

Le Comte de Saint-Germain – 2012

À ceux manifestant un intérêt pour le comte de Saint-Germain, « Gentilhomme énigmatique ramené d’Allemagne en 1743 par le maréchal de Belle-Isle, ambassadeur de Louis XV, extrêmement séduisant, connaissant toutes les langues, la musique, la peinture, tous les pays et tous les grands du monde » (p. 179), un nouveau livre vient de lui être consacré : Le Comte de Saint-Germain et les maîtres de l’Aggartha dans l’œuvre de François Brousse.

lire plus

François Brousse un sage de bonne compagnie – 2009

Présentation

Le film documentaire François Brousse
un sage de bonne compagnie a été réalisé à l’occasion de l’Exposition François Brousse Son oeuvre et la presse à la Médiathèque de Perpignan en déc. 2006. On y découvre un philosophe inspiré, végétarien et visionnaire.

lire plus

François Brousse l’Enlumineur des mondes – 2005

Quatrième de couverture

Né en 1913 à Perpignan, François Brousse y déroule une jeunesse studieuse parallèlement à une exceptionnelle créativité poétique amorcée dès l’âge de 10 ans. Jeunesse en partie secrète puisque ce n’est que bien plus tard qu’il révèlera ses expériences spirituelles : rencontre avec Aton, Apollonius de Tyane, Shamballa, Cajzoran Ali.

Il enseignera la philosophie tout au long de sa vie.

lire plus