Blog François Brousse

Illusion / Maya

Catégories

Catégories

Revue France-Inde N°61

J’épouse l’illusion dans les palais du rêve, sous les dômes de la folie.
Mon âme n’est plus la mienne, elle marche en soupirant à mes côtés.

Je me dis : « Quelle est cette étrangère dont le teint de lune hallucine les mondes ? ».

Elle sourit sans répondre, elle marche sans bruit, elle aime sans espérance.

Pourtant, elle sait qu’un enfant de feu jaillira de nos chastes étreintes..

lire plus

Magazine Soleil levant N°190 – Nov. 2011

Extrait

« Le monde est le sourire de Maya, l’illusion divine. »

Voilà ce que chantaient les antiques Rishis, sous leur voûte de feuilles, au bord du Gange harmonieux dont l’immensité de lumière s’élançait vers l’océan sans bornes. Mais, quand les étoiles ouvraient leurs prunelles dans le violet de ces nuits vertigineusement arquées sur l’Inde, les Sages murmuraient aussi :

« Maya, l’illusion, est l’épouse de Brahmâ, l’esprit éternel et indestructible. »

Dualité plus vaste que les cieux ! Elle tient la clef de l’homme et du cosmos.

lire plus

Le réveil

Extrait

La mort n’est qu’un sommeil
Passager
Son voile mensonger
N’empêche pas le grand réveil,
L’éternel nous réclame
Il sauvera notre âme
Dans l’azur délirant
Il attend ses enfants,
L’illusion du monde
Arrêtera ses rondes
Nous entrerons enfin
Dans l’éternel matin.

lire plus

Évasion

Extrait

Je me souviens de nos amours
Comme d’un palais enchanté
Le paradoxe des contours
S’illumine d’éternité.

Mes ailes battent pour toujours
Dans une rouge intensité.

lire plus

L’oiseau de l’âme

Extrait

L’oiseau de l’Âme et l’oiseau du Soleil
Se sont posés sur des branches lointaines,
L’un a le bleu nacré d’une fontaine,
L’autre flamboie comme un foyer vermeil.

Un grand désert plein de tigres moqueurs
Et de serpents ailés comme la foudre,
Un grand désert où tout vient se dissoudre
Semble un obstacle aux élans de leurs cœurs.

lire plus

Pensée divine

Ce monde est le domaine de l’illusion et de la mort.
Les empires disparaissent, les montagnes s’effacent, les étoiles même s’éteignent dans l’espace, et de malheureux naïfs croient à l’éternité du catholicisme !

lire plus