Blog François Brousse

Dieu

Catégories

Catégories

L’épouse

Extrait

L’infatigable vol du vaste alexandrin
Dans la sérénité de l’azur nous étreint.
Nous retrouvons la caresse des origines
Parmi le tourbillon brûlant de l’Androgyne
Les Védas, le Livre des Esprits, les Korans
Nous forgent les essors du baiser transparent

lire plus

Magazine Soleil levant N°190 – Nov. 2011

Extrait

« Le monde est le sourire de Maya, l’illusion divine. »

Voilà ce que chantaient les antiques Rishis, sous leur voûte de feuilles, au bord du Gange harmonieux dont l’immensité de lumière s’élançait vers l’océan sans bornes. Mais, quand les étoiles ouvraient leurs prunelles dans le violet de ces nuits vertigineusement arquées sur l’Inde, les Sages murmuraient aussi :

« Maya, l’illusion, est l’épouse de Brahmâ, l’esprit éternel et indestructible. »

Dualité plus vaste que les cieux ! Elle tient la clef de l’homme et du cosmos.

lire plus

Magazine Soleil levant N°208 – Juin 2013

Extrait

Les uns – catholiques – croient en l’enfer éternel, les autres – matérialistes – imaginent le néant après la mort et avant la naissance. Ils ne connaissent pas la transmigration des âmes, laquelle va de la réincarnation à la métempsycose et ouvre les portes de la compréhension universelle.

lire plus

Magazine Soleil levant N°194 – Mars 2012

Extrait

Le Soleil spirituel illumine de ses rayons exaltants le cœur de tous les peuples. Ses flammes vitales se posent aussi bien sur le front des bergers celtes que sur la tête des sages tibétains. Le Soleil de l’Esprit est un astre universel. Mais, historiquement, aussi loin que la mémoire de nos races puisse plonger, il semble bien que le Soleil spirituel, comme le Soleil physique, se lève à l’Orient. C’est en Orient, notamment dans l’Inde, que furent proclamées, du fond de l’antiquité historique, les vérités éternelles. C’est encore en Orient qu’elles se conservent, comme un vin précieux en une urne d’or, dans la croyance des hindouistes, des bouddhistes, des jaïns, des taoïstes et des soufis.

lire plus

Ressemblances

Poème (Extrait)

Les mondes parallèles
Forment le choeur de Dieu,
Les rayons et les ailes
Se tiennent au milieu.

Croyants et infidèles
Aiment le glorieux,
Ils portent pêle mêle
La démence des lieux. […]

lire plus

Profondeurs

Extrait

L’Art touchera de son haleine
Les âmes de fureur trop pleines,
Les néo nazis recevront
La hache du grand bûcheron.

Les tentacules effroyables
Craindront l’approche des diables,
Les fous ne peuvent écarter
Les rubis de la liberté.

lire plus

Avenir

Ils voulaient respirer enfin, être des hommes
Et du grand arbre Éden, goûter toutes les pommes.
Ils voulaient écouter comme des esprits purs
Le rire du soleil retentir dans l’azur.

lire plus

Le saphir

Extrait

Rejetons Dieu et le diable
Seul le hasard des atomes
Forge un mal irrémédiable
Sous les formidables dômes.

Le néant et la naissance
Sont un délire bouffon ;
Une stupide inclémence
Emplit l’abîme sans fond.

lire plus

Dialogue

Extrait

Le formidable éclair de Dieu
Se déverse dans mes prunelles
Et j’entends au paradis bleu
Battre d’immesurables ailes.

Au loin grondent les flots du doute.
Écarte-les avec dédain.

lire plus

Cantilène

Extrait

Je veux jouir d’une lumière incomparable
Et la verser, cette lumière, à l’univers
Les éons s’aiment dans l’érable
Floréal caresse l’hiver.

Pas d’enfer éternel ! Pas de maux incurables,
L’esprit saisit le corps et rayonne au travers.
Un sculpteur incommensurable
Remodèle tous les pervers.

lire plus

Ceux qui jettent…

Extrait

Ceux qui jettent le créateur
Pour adorer la créature
N’ont pas du ciel rénovateur
Ressenti la fine structure.

Ils se livrent à l’aventure
Du vieux diablotin menteur
Et n’aspirent pas la senteur
Du diamant qui transfigure.

lire plus

Après avoir prié…

Après avoir prié le vrai Dieu, nos douleurs
Nous reviennent parées et couronnées de fleurs
Et la sérénité des étoiles descend
Comme une pluie d’été du ciel adolescent.
La plume des azurs connaît bien la syntaxe
L’immortel vient parler à l’infini des axes.

lire plus

Chemins

Extrait

Toute lumière est une larme
Qui tombe sur les fronts humains.
Le souffle de Dieu nous désarme
Quand nos cœurs pressent ses mains.

Seins de miel, bouches de carmin,
Sceptre d’empereur qui nous charme.
Cela vaut il les bleus chemins
Loin des douleurs et des vacarmes ?

lire plus

Guernesey

Extrait

J’ai visité à Guernesey
Ta caverne, ô roi des abîmes
J’ai contemplé tes pas intimes,
Sous un ciel d’aurore embrasé.

Les astres ouvraient leurs croisées
Sur les miraculeuses cimes.
Dans les soleils nous nous assîmes,
Nimbés d’une flamme irisée.

lire plus

Sérénité

Extrait

Dans la sérénité de Dieu,
Vers les immensités altières
Plongeons la tête la première,
Dans la sérénité de Dieu.

Les étoiles, roses trémières,
Parfument le jardin de feu
Comme une princesse en colère.
L’éternité remplit les cieux.

lire plus

Vox

Extrait

L’humanité qui se lamente
Près du gouffre de l’insondé
N’est qu’une misérable amante
Que Dieu et Satan jouent aux dés.

Le front du songeur est ridé
Il entend l’énigme écumante
Comme une panthère rôder.
La mort le couvre de sa mante.

lire plus

Dérive

Extrait

Je suis précédé par les haches
Comme un grave consul romain.
Quand il me voit, Typhon se cache
Dieu déroule son parchemin.

Mon souffle efface toute tache
Je suis le sidéral gamin
Dans un soubresaut je m’arrache
Au trop monotone chemin.

lire plus

Le cri

Extrait

Le Karma peut il s’effacer
Comme buée sur une vitre
Le mal, ce tourbillon glacé

S’enfuira t-il devant l’arbitre ?
Le tome aux sinistres chapitres
Cessera t il de grimacer ?

Je mesure ces questions sombres
Sur les rêveries en décombres

lire plus

Femme et Dieu

Extrait

La femme qui n’a plus de clarté sur son casque
Est la maîtresse irrésistible des bourrasques.
Ô lumière de Dieu, je t’arrache ton masque.
Le phénix a chassé l’infernale tarasque.

La pythonisse de l’idéal te sourit.
Monte dans le soleil sur l’aile des houris.
L’Inde t’offre en riant le suprême Hari.
Le fruit de l’Absolu dans l’aurore a mûri.

lire plus

Le réveil

Extrait

La mort n’est qu’un sommeil
Passager
Son voile mensonger
N’empêche pas le grand réveil,
L’éternel nous réclame
Il sauvera notre âme
Dans l’azur délirant
Il attend ses enfants,
L’illusion du monde
Arrêtera ses rondes
Nous entrerons enfin
Dans l’éternel matin.

lire plus