Blog François Brousse

Connaissance

Catégories

Catégories

Coquillage

J’ai trouvé près des eaux amères
Un coquillage aux fleurs dorées
Le profond des entités mères
Sera t il un jour exploré ?

J’ai cueilli dans cette forêt
La violette des chimères,
Mes chants font palpiter Homère
Car je connais le Grand Secret.

lire plus

Lettre d’information – Juillet-Août 2022

Lettre mensuelle – Juillet-Août 2022

Thème du mois : LA CONNAISSANCE

Lorsque nous prenons lentement conscience que nous sommes à la fois l’être absolu, l’être parfait, l’être infini et l’être éternel, nous arrivons jusqu’au seuil du temple de la connaissance absolue. C’est ce que l’on appelle la connaissance et c’est cela même que vous devez tous acquérir.

François Brousse

Philosophies, Clamart, Éd. La Licorne Ailée, 2011, p. 59

lire plus

L’étincelle solaire

L'étincelle solaireTexte manuscrit de François BrousseExtrait de Orphée au front serein, Clamart, Éd. La Licorne Ailée, 1984, p. 18-19Orphée au front serein, Clamart, Éd. La Licorne Ailée, 1984IX – L’ÉTINCELLE SOLAIRE Mais les hommes nouveaux, ignorant tout des choses de l’esprit, vivaient au fond des cavernes, et s’habillaient de peaux de bêtes. Prométhée, dans son grand cœur, eut pitié de cette race malheureuse. Il leur apprit à construire des villes aux palais de marbre, aux murailles de...

lire plus

La philosophie de la connaissance

Elle doit éviter à la fois les sentiers boueux du matérialisme et les nuages de l’illusion dogmatique. Les temps de l’Apocalypse sont venus, de l’Apocalypse de l’esprit. Dans ces vingt dernières années du XXe siècle, les progrès de la science et de la technique, même médicale, passionnent moins les esprits que les profondeurs de la magie et de la métaphysique. C’est la fin du monde, le retour aux croyances du commen­cement.

lire plus

En quoi sommes-nous responsables de notre ignorance ?

Extrait

Notre ignorance est le fruit d’une série de karmas antérieurs. Si nous sommes ignorants, c’est que nous voulons l’être. Nous avons rejeté une multitude de choses qui nous ennuyaient, et cela nous empêche de développer toutes les perfections de notre être ; nous sommes donc responsables de cette ignorance, et nous en sommes pleinement responsables, à chaque instant d’ailleurs.

lire plus

Revue France-Inde N°65

Le mystère cathare

Le catharisme, la religion des purs et des parfaits, qui brilla sur l’Europe médiévale, a toujours attiré l’attention passionnée des philosophes. Quelle est cette doctrine qui contrebalança le destin de l’Église catholique et faillit triompher ? Il fallut plusieurs croisades pour détruire cette racine de lumière vivace qui persistait au cœur des peuples méridionaux. On inventa, raffinement de haine monstrueuse, l’Inquisition, pour vaincre les âmes rebelles, ivres d’infinie pureté. Sont-elles vaincues ? C’est douteux. Elles existent toujours, debout comme des flammes, dans leur impérissable noblesse. Mais leur empire terrestre qui allait de la Bulgarie à la Lombardie et couvrait le Midi de la France, autour de la démocratique Toulouse, n’est plus qu’un souvenir.

lire plus

Revue France-Inde N°67

Extrait

Pendant l’année 1966, le Comité « France-Inde » de Perpignan a fait preuve de sa vitalité et de son dynamisme habituels sous la direction de notre guide spirituel François Brousse. Les conférences se sont succédées embrassant les plus hauts problèmes qui hantent l’intelligence humaine : kabbale, métaphysique, pythagorisme, gnose, astrologie mondiale, destin futur des âmes, progrès des mondes et des esprits, méthodes yoghiques pour atteindre la connaissance transcendante. François Brousse s’aidant à la fois des forces de l’imagination et de l’intuition a donné au monde son livre : Les Clés de Nostradamus. Les quatrains obscurs du Maître s’éclairent à cette interprétation nouvelle.

Propos de Claude Van Dyck

lire plus

Le saphir

Extrait

Rejetons Dieu et le diable
Seul le hasard des atomes
Forge un mal irrémédiable
Sous les formidables dômes.

Le néant et la naissance
Sont un délire bouffon ;
Une stupide inclémence
Emplit l’abîme sans fond.

lire plus

Propos de François Brousse – Perpignan, 29 octobre 1978

Extrait

Que propose la sagesse de Dieu ? Elle propose la suppression des trois monstres effrayants et gigantesques qui s’appesantissent sur l’être humain. Ces trois monstres se nomment : la haine, la peur et le doute.
La violence ravage tout le globe. Sitôt que l’on prétend vouloir faire triompher une idée, on tire le glaive, et ce glaive jette des rayons sanglants parmi les peuples qu’il pourfend. Nous en avons hélas, depuis le commencement du siècle des exemples quasi quotidiens.

lire plus

Évasion

Extrait

Je me souviens de nos amours
Comme d’un palais enchanté
Le paradoxe des contours
S’illumine d’éternité.

Mes ailes battent pour toujours
Dans une rouge intensité.

lire plus

Minerve

Extrait

Les dévoreurs de viande
Sont des fous dangereux
Mais notre âme demande
La compassion pour eux.

Prions pour ces errances
Au cerveau déphasé
L’énorme transcendance
Saura bien les briser.

Des planètes entières
Leur offriront l’amour
La connaissance altière
Abaissera leur tour.

lire plus

François Brousse philosophe et visionnaire – 25 décembre 1986

Extrait

Faut-il encore présenter François Brousse ?

Si un seul adjectif devait lui être appliqué, « exceptionnel » sans doute serait le mieux adapté. À part, en tout cas, dans le monde fermé du supra naturel où baignent quelques convertis de l’ésoté­risme. La preuve : à l’évocation de son seul nom, un des voyants interviewés s’exclame :

– Oh lui, c’est autre chose, un philosophe, un visionnaire.

lire plus

Questions sur l’art, la psychologie, la métaphysique…

Extrait

Comment un psychologue peut il devenir un métaphysicien ?

F.B. : Il le peut quand il s’aperçoit qu’à l’intérieur de son âme, il y a tous les secrets du cosmos, et, par conséquent, il peut parfaitement comprendre qu’il ne pourra embrasser l’univers que s’il connaît la profondeur même de son âme. Dans son âme infinie, l’univers est enfermé. Sinon il reste dans une banalité ennuyeuse, agaçante, parlant à chaque instant des rapports existant entre lui et les êtres extérieurs et n’ayant pas un seul coup d’aile lui permettant de monter vers l’infini. En somme, un psychologue ne peut devenir métaphysicien que s’il est inspiré par le Verbe infini. Cela peut lui arriver, c’est une aventure qu’il n’a pas cherchée et qui l’attend au coin de la rue. Cette aventure l’emporte plus loin, plus haut et plus profondément qu’il ne l’imaginait.

lire plus

Comment faire régner l’amour ?

Réponse

Je crois qu’on pourra faire venir l’amour lorsqu’on donnera une explication rationnelle à tous les maux qui existent sur la Terre. Évidemment, on se demande pourquoi autant d’horreurs sur notre planète, mais si vous faites intervenir les vieilles doctrines sur le péché originel ou même sur le hasard des éléments, vous n’avez aucune espèce de réponse. Par contre, si vous faites intervenir les notions de régénération et de réincarnation, vous savez que tous les maux qui existent sont le résultat des erreurs que nous avons commises dans nos vies passées. On peut dire aussi que la Terre, actuellement, est soumise à la violence pour trois raisons…

lire plus

En quoi le communisme est-il une aberration sociale ?

Réponse

Parce que l’évolution de l’espèce humaine se fait par des actes individuels et vouloir imposer à des êtres individuels un message collectif, une discipline collective, c’est arrêter leur évolution. C’est les enfermer dans des cachots, les fourrer au fond de l’abîme le plus noir possible et, par conséquent, c’est arrêter l’évolution du genre humain. On ne l’arrête jamais et elle finit par exploser d’une manière terrifiante. Le communisme est faux, fondamentalement faux !

lire plus

Mais est-ce obligatoire que ce soit toujours des guerres ou des catastrophes ?

Réponse

Je voudrais bien qu’il n’y ait ni guerre ni catastrophe, mais habituellement les êtres humains sont incapables d’autre chose. Déjà, pour un simple détail, par exemple au rugby, ils s’entretuent. C’est idiot ! Que voulez-vous que je fasse d’individus qui ne s’intéressent ni à la poésie ni à la métaphysique ni à l’amour ni à la sagesse ni à la beauté, qui ne s’intéressent uniquement qu’au désir de manger de la viande et au sport, au Mondial par exemple ? Franchement ! Comment voulez-vous qu’il en sorte quelque chose de bien ? Mais cela peut arriver, tout est possible !

lire plus

Péhadrita parmi les étoiles – 1ère éd. 1983

Extrait

Eor et Péhadrita se posèrent devant le yoghi. Un sourire émergea sur le visage marmoréen. Des paroles harmonieuses et fortes retentirent.

“Je m’appelle Ganeshananda, ce qui veut dire la joie de la Sagesse. Et je suis heureux d’accueillir deux nouveaux disciples qui me sont envoyés par Brahma. Salut, enfants de l’immortalité ! Vous êtes venus à moi du fond des âges. Les planètes auxquelles vous appartenez sont plus évoluées que la Terre, sur l’échelle des mondes, le long de laquelle montent et descendent les anges. Mais les lois transcendantales du Karma vous ont donné pour maître un yoghi de la Terre…

lire plus

Isis-Uranie ou l’Initiation majeure – 1ère éd. 1976

Extrait

De 1938 à 1975, j’ai gardé le secret. J’étais pareil à ces statues de granit qui cèlent, à l’intérieur de leur poitrine, une cassette pleine de manuscrits mystérieux. Le secret n’intéressait ni l’énergie atomique, ni la biologie aberrante, ni l’équilibre politique. Il n’avait de valeur que pour les initiés, les kabbalistes et les yoghis. […] Mais alors pourquoi déchirer le voile après tant de silence? L’Invisible a élevé sa voix et je n’ai fait qu’obéir à son commandement.

lire plus